Depuis que l’homme existe, il y a des papas… forcément, pas d’enfants sans papa, et les petits garçons deviennent eux-mêmes souvent des papas un jour, ce qui crée une boucle très longue à travers les siècles pour en arriver à l’époque actuelle. C’est l’évolution naturelle des choses ! Mais à cette dernière s’ajoute une révolution perpétuelle du rôle de père. En effet, être papa implique deux choses : être, avec la maman, l’être qui donne naissance à un enfant, mais c’est aussi être en charge de son éducation et de son apprentissage. Mais tout est en perpétuelle évolution, grâce à la science et aux changements dans la société : il existe des familles avec deux papas, mais aussi la possibilité de procréer sans contact physique grâce à la PMA, notamment. Un papa peut aussi ne pas être celui qui a donné la vie, mais qui est reconnu comme tel par les enfants : cela peut être le cas avec les adoptions et les familles recomposées, et dans ce genre de cas, on peut devenir papa de bien des façons ! En plus, le rôle du papa dans la famille diffère à travers les époques, mais également à travers les pays : être un papa en France n’implique pas forcément les mêmes choses qu’être un papa au Japon, un papa en Inde ou un papa extra-terrestre, même ! Pour ne pas trop nous perdre, c’est surtout l’évolution du papa français qui nous intéresse…

Le papa d’hier…

Pendant très longtemps, la famille s’est basée sur un principe presque fondamental : le papa travaillait pour subvenir aux besoins de sa famille, c’était lui qui gagnait l’argent nécessaire pour vivre. La maman s’occupait de la maison et des enfants : elle était mère au foyer. Ainsi, le papa était, dans ce cadre, moins présent à la maison que la maman, et son rôle était souvent plus distant. Entre la fin des années 1930 et le début des années 1960, la situation des femmes commence à changer et les mamans sont de plus en nombreuses à choisir de travailler elles aussi. Dès lors, le papa n’est plus le seul à subvenir aux besoins de la famille, et les rôles commencent à s’équilibrer davantage.

Le rôle du papa devient alors progressivement plus important dans la sphère familiale, les tâches ménagères et la présence dans la vie des enfants, y compris lors de l’accouchement : jusqu’au début des années 70, le papa ne pouvait pas soutenir la maman durant cette étape, pourtant importante dans la vie d’un enfant ! Le changement de cette règle s’avère très symbolique de la place du papa dans la famille, et cela marque un tournant vers l’évolution du papa moderne !

… et le papa d’aujourd’hui

Les dernières décennies ont façonné le papa du 21e siècle, plus présent à la maison, pour jouer, aider maman, apprendre des choses à ses enfants, se détendre en famille… l’évolution de la société et du temps qui semble toujours passer très vite, trop vite, motivent bien souvent les papas à être plus souvent chez eux pour passer du temps en famille. Mais, pour autant, il n’y a pas de recette magique permettant de déterminer si l’on est, ou pas, le meilleur des papas : être disponible pour emmener son cadet au foot, apprendre à faire du vélo à la petite dernière, cuisiner en famille… sont autant d’exemples d’être un bon parent. Mais il en existe bien d’autres, et c'est ça la magie d’être père : savoir quand on peut être, naturellement, le meilleur des papas. Et, là, chacun à sa recette : libre à lui de la partager… ou de la garder secrète !

Aujourd’hui, il n’est pas surprenant de croiser des pères au foyer, qui s’occupent des enfants pendant que maman travaille : c’est une belle preuve des évolutions sociales, qui démontre que rien n’est figé dans le temps… il y a toujours des possibilités de devenir un meilleur papa pour sa moitié et, bien sûr, pour ses enfants. On ne nait pas meilleur papa du monde, mais on peut le devenir ! Et, pourquoi pas, arborer fièrement le tee-shirt du meilleur papa du monde offert par son adorable petite famille !