On a tous et toutes des tee-shirts dans nos armoires… mais savons-nous vraiment quelle est l’origine de ce vêtement si populaire ? L’histoire du t-shirt, et la façon dont il a traversé les époques, va peut-être vous surprendre !

Coloré, blanc, avec un motif, un col rond, un col en V, avec ou sans manche, en coton ou en fibres de polyester… il existe des millions de modèles de tee-shirts à travers le monde ! Et si nous en portons tous, que ce soit régulièrement ou de temps en temps, nous ne pouvons pas forcément nous vanter de savoir quelles sont les origines du t-shirt… jusqu’à aujourd’hui ! En effet, il est temps de lever le voile sur l’histoire de ce vêtement si cool, qui fait partie des incontournables de notre garde-robe.

Dra^peau anglais

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le t-shirt n’est pas une invention américaine… mais anglaise !

En effet, ce sont les soldats britanniques qui commencent à les utiliser dès la fin du 19e siècle en tant que sous-vêtements. Pour autant, le tee-shirt n’a pas le même objectif que le slip, non ! Il est avant tout porté pour éviter que l’uniforme des militaires ne frotte sur leur peau. C’est donc le maillot de corps qui constitue l’origine du t-shirt. Sous le règne de la reine Victoria, ce vêtement devient la tenue officielle des marins de la Royal Navy. Avant d’être un vêtement de papa, c’était donc une tenue de l’armée !

La démocratisation américaine

Durant la Première Guerre mondiale, les soldats américains qui débarquent en Europe trouvent la tenue des militaires de la Royal Navy plutôt chouette… au point de l’embarquer avec eux au moment de rentrer au pays. La démocratisation du tee-shirt comme tenue civile part donc de l’Amérique du Nord, mais à l’époque, il est encore majoritairement porté comme maillot de corps. De grandes stars le portent à l’écran, comme Clark Gable dans le film New York – Miami en 1934, ce qui contribue à en faire un véritable accessoire de mode.

En 1943, quand les G.I. américains reviennent en Europe durant la Seconde Guerre mondiale, ils ramènent avec eux des tee-shirts qui font partie intégrante de leur équipement. Ce maillot est, à l’époque, nommé « T-Type Shirt », en raison de sa forme en T lorsqu’il est étalé sur une surface plane. Son nom vient donc directement de là ! Il existe néanmoins la variante « tee-shirt », qui est, elle aussi, tout à fait correcte. La lettre « T » se prononce « Ti » en anglais, et c’est également la prononciation de « Tee » dans la langue de Shakespeare. Dans tous les cas, les deux orthographes sont bonnes, alors vous n’avez qu’à choisir celle que vous préférez !

Si ce vêtement commence à séduire le monde entier, il faut encore compter une dizaine d’années et le port du tee-shirt par des stars comme James Dean ou Marlon Brando pour qu’il devienne un symbole de décontraction totale, mais aussi de style. C’est également dans les années 50 que le tee-shirt s’émancipe de son statut de sous-vêtement : on le porte désormais seul en haut du corps, avec un col rond et une couleur unie de préférence, même si des modèles à motif font très rapidement leur apparition. Aujourd’hui la dernière évolution du t-shirt tient dans le fait de les créer à son goût avec la possibilité de les personnaliser selon les envies !

Le vêtement préféré des papas ?

Lors de ses premières décennies d’existence, le tee-shirt était avant tout un vêtement destiné aux hommes. Il se portait très moulant, car destiné à être utilisé comme sous-vêtement, mais des modèles plus larges ont progressivement vu le jour. Dans les années 80, le mouvement hip-hop se l’approprie et les modèles de tee-shirts très amples ont commencé à arriver sur le marché. Hommes, femmes, enfants… le tee-shirt a su s’adapter à tout le monde au fur et à mesure de son évolution, pour le plaisir de tous les amateurs de tenues confortables !

Aujourd’hui, on estime que plus de 12 milliards de tee-shirts sont produits chaque année à travers le monde… et les tee-shirts du meilleur papa du monde en font partie !